Présenté par Nikon   -   Home

Astuces de Dorien Vandyck, photographe canine :

"Les chiots inclinent la tête quand ils entendent une sirène."

Dorien Vandyck craque pour Oreo et Snickers. Rien à voir avec les délices chocolatés. Oreo et Snickers sont ses deux adorables border collies. Ses photos trahissent sa passion pour ses fidèles compagnons à quatre pattes. Sa marque de fabrique ? De petits yeux perçants sur fond de flou artistique façon « bokeh ». Dorien était donc la personne tout indiquée pour tester la mise à jour du firmware du Nikon Z6 avec détection et suivi autofocus des yeux de chiens et chats. Ce nouveau firmware est désormais aussi disponible pour la caméra Z50.

Sa famille avait un adorable petit chien, mais petite, Dorien Vandyck (qui a aujourd'hui 27 ans) rêvait déjà d'un chien actif et plein de vie. « Dès que j'ai vécu seule et que j'ai eu un jardin, je suis partie à sa recherche. Oreo a débarqué chez moi en 2017. C’est un border collie, une race intelligente et qui aime travailler. Snickers l'a rejoint en 2019. Il est plus foncé et a les oreilles tombantes. Il faut promener les border collies trois fois par jour, sinon ils mettent la maison à sac. Je dois admettre que je ne m'y attendais pas. Mais promener le chien n'est vraiment pas une corvée. En vacances, nous aimons faire des randonnées et pratiquons même le cani-VTT. Les chiens portent un harnais et tirent sur une laisse accrochée au VTT. C’est super ! Heureusement, mon petit ami aime aussi les chiens. Serait-ce un motif de rupture ? J'en ai bien peur (rires). »

Dorien

La passion des chiens dans la lumière du soir

À l’occasion de ses études en marketing et multimédia, Dorien s'est familiarisée avec le montage photo, mais cela étant, c’est une photographe autodidacte. Avec l'arrivée d'Oreo, par la force des choses, elle a eu droit à un cours accéléré improvisé, avec une grande spécialisation en option : Oreo. « J'ai me suis mise à le photographier sous toutes les coutures pour m'entraîner. La famille et les amis ont adoré les photos et après, tout s’est enchaîné. D'autres propriétaires de chien m'ont demandé de photographier leur animal. Les portraits d'enfants et les reportages de mariage ont suivi dans la foulée. Mais les chiens sont toujours mon grand dada. Je préfère faire mes photos en plein air, si possible à l'heure dorée, par une belle soirée ensoleillée. S'il fait un temps ‘de chien’, je reste au studio et je travaille avec des flashs. »

Dorien, qui travaille à mi-temps dans le secteur de l'accueil extrascolaire, est devenue depuis lors indépendante à titre complémentaire. Professionnelle fraîchement émoulue, elle a dit adieu à son premier appareil photo, un reflex Nikon D3000 à objectif standard 18-55 mm. En remplacement, elle a choisi le reflex SLR D750 plein format auquel elle adjoint deux objectifs à grande ouverture : un 70-200 mm f/2.8 et un 35 mm f/1.8. « Le 70-200 mm donne des images ultranettes. Il est idéal pour les flous d'arrière-plan. Je n'utilise le 35 mm que pour photographier les chiens en gros plan sur un fond flou. Ça a l'avantage de mettre le chien en valeur. » e n'ai donc pu tester le Z50 qu’à deux occasions : lors d'une escapade dans les Ardennes au congé de Toussaint et en Hongrie au congé du premier quadri. »

D750 versus Z6

Dorien est ravie de son D750 et de ses deux objectifs, mais il y a de la concurrence. Elle a été invitée à tester le reflex plein format Z6 de Nikon. La différence est de taille. « Les fonctions sont très similaires à celles du D750. On est donc en terrain connu. Mais le Z6 est beaucoup plus compact et plus léger. En promenade, il suffit de le jeter sur l'épaule, ce qui n’est pas le cas du D750. »

Dorien a emmené le Z6 à l’assaut des cimes enneigées du lac de Thoun en Suisse, des rochers ardennais de Jalhay et des bois aux alentours d’Oud-Heverlee. Elle avait particulièrement hâte de découvrir le firmware mis à jour, d'autant qu’il intègre la détection et le suivi autofocus des yeux des chiens et des chats. Jusqu'à récemment, cette option n'existait que pour les yeux humains. « Ça marche bien. Le Z6 fait la mise au point automatique sur l'œil le plus proche, mais avec les flèches, on peut facilement déplacer la mise au point sur l'autre œil ou l'œil d'un autre chien. Je sélectionne nettement plus de photos réussies en séance. Avec le D750, je dois faire moi-même la mise au point sur le bon œil. Ce n'est pas facile quand on a un sujet qui ne tient pas en place. » Pour les photos de cet article, Dorien a monté l’objectif 24-70 mm f/4.0 S sur le Z6. « C’est un bel objectif, avec une ouverture moins grande que mes autres montures. Ce n'est pas un problème si je photographie plusieurs chiens. Je règle alors l’ouverture sur 4 pour qu’ils soient tous nets. Mais je la règle généralement sur 1,8. J'aimerais donc disposer d’un zoom à grande ouverture pour le Z6. Je pourrais alors aussi déclencher dans des conditions de luminosité moins bonnes et flouter l'arrière-plan plus facilement. »

filler image

Conseils pour les débutants

À ses débuts, Dorien a trouvé l’inspiration chez Dogs & Tails pour la photographie d’extérieur et chez Hondermooi (en néerlandais) pour la photographie studio. Elle a suivi un atelier Photographie studio et Flash chez ces derniers. Depuis, elle a tellement pratiqué qu'elle travaille au feeling et en manuel, sans trop réfléchir. Quels conseils donnerait-elle aux photographes canins débutants ?

● « Prenez des photos quand votre chien est de bonne humeur. Une fois par semaine, j'emporte mon appareil en promenade, si je vois que mon chien est bien disposé et concentré. »
● « Mon moment préféré, c’est une fin d'une journée ensoleillée, juste avant le coucher du soleil. Entre chien et loup. On appelle ça l’heure dorée. »
● « Je me suis souvent entraînée sur une peluche, qui a l’avantage de rester immobile, pour pouvoir tester l'ouverture, la vitesse d'obturation et les valeurs ISO. Vous saurez ainsi que faire en présence d’un sujet remuant devant l’objectif. Vous n'aurez alors pas le luxe de recommencer 20 fois. »
● « Ne vous fâchez pas si le chien ne fait pas tout de suite ce que vous attendez de lui. L'animal ne comprendra pas pourquoi. Amusez-vous et alternez les photos et les jeux de balle. »
● « Les friandises, ça ne marche généralement pas. Soit le chien sera plus intéressé par la friandise que par l’objectif, soit il viendra constamment vers vous. »
● « Pour les chiots, j'active des sons sur mon téléphone, d'autres chiots ou d'une sirène d'ambulance. Dès qu'ils l’entendent, ils inclinent la tête pour tendre l’oreille. C’est mignon comme tout et ça donne de belles photos. »
● « Il faut beaucoup d’entraînement pour pouvoir mettre au point sur un chien qui déboule vers soi. Ordonnez au chien de s'asseoir un peu plus loin et mettez au point sur une pomme de pin ou une brindille devant lui. Appelez-le et déclenchez dès qu’il atteint ce repère. Il faut être au taquet, car les yeux sont parfois nets et la queue est floue. Une autre solution consiste à utiliser le Nikon Z6. Grâce à l'autofocus de reconnaissance des yeux d’animaux, désormais disponible avec la mise à jour du firmware, les yeux du chien seront nets à tous les coups. »
● La retouche, c'est la moitié du travail. Dans Lightroom, je fais des corrections de couleurs, dans Photoshop, je corrige les yeux pour leur donner plus de punch. »



Gros plan sur DORIEN


● 27 ans
● Vit à Oud-Heverlee avec Steven, Oreo et Snickers
● Photographie les chiens, les enfants et les couples mariés (mais surtout les chiens).
● Partage sa passion des animaux sur Instagram (@oreo_thebordercollie)

Dorien


DORIEN - Instagram

Ces photographes nous ont également laissé regarder à travers leur objectif

Vous désirez en savoir plus ?


Vous retrouverez toutes les informations techniques à propos des appareils, des objectifs ainsi que l’ensemble des fonctionnalités des modèles Z6 et Z7 sur le site internet de Nikon.