Stop aux mensonges sur les véhicules électriques

Six préjugés contre la conduite électrique battus en brèche

Les idées reçues à propos de la conduite électrique ont la vie dure. La plupart ne sont aucunement (et le mot est faible) fondées sur des faits. Vrai ou faux en six points

1/ L'autonomie est ridicule.
Faux. Le faible rayon d'autonomie avec une batterie à pleine charge appartient peu à peu au passé. Au volant d’un véhicule électrique bien entretenu, on peut facilement parcourir plus de deux cents kilomètres avant de devoir recharger la batterie.
Le Belge lambda parcourt en moyenne 43,3 kilomètres par jour, comme l'a récemment révélé le rapport sur la mobilité internationale du groupe RH SD Worx. Avec une voiture électrique, c’est donc amplement suffisant.

2/ Les véhicules électriques sont très chers à l’achat.
Faux. Revenons à notre MINI Electric. Son prix catalogue est, en fonction des options choisies, largement inférieur à 35.000 euros. Ces dernières années, il fallait encore ouvrir grand les cordons de la bourse pour acquérir un véhicule électrique, mais à mesure que la technologie évolue et que le nombre de voitures vendues augmente, les prix moyens s’orientent à la baisse.

3/ La recharge à domicile n’est pas possible.
Faux. Vous pouvez brancher une voiture électrique sur une prise murale, mais il vous faudra plus de douze heures pour recharger la batterie. C'est un peu long. Mais grâce à une infrastructure de charge spéciale (borne murale), vous pouvez ramener ce délai à deux heures et demie pour restaurer 80 % de la charge. Ce genre d'équipement n’est pas donné, mais l'installation d'une borne murale est fiscalement déductible à 100 %. Néanmoins, les constructeurs automobiles se concertent souvent avec les fournisseurs d'énergie pour proposer au client une solution globale dans ce domaine. Ainsi, pour sa MINI Electric, la marque automobile MINI a scellé un partenariat avec Eneco. Le fournisseur assure l’installation d’une borne domestique personnalisée chez le propriétaire d'une nouvelle voiture électrique.

MINI

4/ Le temps de recharge est excessif.
Faux. Beaucoup ont encore la hantise de devoir patienter plusieurs heures, même après avoir rejoint une borne de recharge à temps pour recharger la batterie. Cependant, nombre de ces bornes de recharge publiques sont déjà équipées d'un superchargeur qui, grâce à sa puissante injection d’un courant de 50 kilowatts, restaure la charge de la batterie à au moins 80 % en 35 minutes. Juste le temps de faire une pause et de prendre un café.

5/ Les véhicules électriques ne sont pas agréables à conduire.
Faux. En termes de plaisir de conduite, on assimile souvent les voitures électriques à des escargots. Rien n'est moins vrai. À la première prise en main, elles démarrent au quart de tour et se faufilent sans bruit comme une flèche. Elles donnent l'illusion, comme l'a confié un automobiliste, que "c’est déjà demain".

6/ Ma facture d'électricité va flamber.
Faux. Si vous troquez votre moteur thermique pour une motorisation électrique, votre consommation passera des combustibles fossiles à l'électricité, qui doit être produite quelque part. Vous constaterez néanmoins que par rapport à un plein de carburant, vous vous en sortirez mieux au niveau du portefeuille. La charge d’une MINI Electric vous coûtera environ 3,4 euros aux 100 kilomètres. Avec une voiture à essence ou au diesel, il vous faudrait débourser 11 euros pour parcourir la même distance.