Au-delà d’une voiture électrique : voici comment Jaguar investit dans le développement durable

Les constructeurs ne sauveront pas le climat simplement en produisant des voitures électriques. Ils doivent revoir l’ensemble de l’écosystème de la production tout en apportant une solution durable à la question de la recharge électrique. Jaguar a réfléchi longuement à cette problématique et en a intégré toutes les dimensions dans sa stratégie du futur, Destination Zero.

En développant son premier modèle entièrement électrique, l’I-PACE, Jaguar ne s’est pas contenté d’imaginer un système de transmission alternatif. En réalité, la Jaguar I-PACE s’inscrit dans une approche complète du développement durable, tant au niveau de la production que de l’usage de la voiture.

REALITY
Ainsi, Jaguar a présenté récemment son projet REALITY qui réduit de 26 % les émissions liées à la production d’aluminium. Pour y parvenir, le constructeur veut recycler les déchets d’aluminium provenant de canettes, de bouchons de bouteille et de véhicules hors d’usage. Ces déchets sont combinés à de l’aluminium pur pour aboutir à un alliage de qualité supérieure. La production de nouvelles voitures nécessite donc moins de matières premières.

Jaguar

Usines neutres en carbone
L’I-PACE, mais également tous les autres modèles de Jaguar sont issus d’une production neutre en carbone. En 2020, le Carbon Trust a décerné ainsi au groupe Jaguar Land Rover, pour la deuxième année consécutive, une certification neutre en carbone de sa production selon la norme internationalement reconnue PAS 2060. En clair, les émissions de CO2 liées à la production de la voiture sont ramenées à 0. Jaguar a réussi à atteindre cette norme dès 2018, soit deux ans avant son objectif initial.

Jaguar

Collaboration intelligente
Si Jaguar met tout en œuvre pour que l’ensemble de ses opérations soient neutres en carbone, le constructeur entend également aider ses clients à réduire drastiquement leur empreinte écologique. Cette volonté l’a amené conclure une collaboration avec le fournisseur d’électricité Eneco en vue de proposer du courant vert à toute personne qui roule avec une Jaguar I-PACE électrique. Et pour faciliter la recharge à domicile, les conducteurs de Jaguar peuvent obtenir chez Eneco une borne de 15 kW qui permet d’obtenir, par heure de recharge, une autonomie de près de 70 kilomètres et de recharger entièrement la batterie en 6 heures.

Jaguar a conclu une autre collaboration avec Jedlix pour inciter ses clients à recharger leur I PACE de manière intelligente. Le logiciel de Jedlix connaît en effet le moment où la réserve du réseau énergétique est la plus élevée. Le conducteur peut donc choisir de recharger sa voiture électrique en fonction de la charge du réseau. De la sorte, les clients I-PACE contribuent à équilibrer le réseau électrique national, ce qui permet aux fournisseurs d’électricité d’assurer une production plus fluide et plus durable. Les conducteurs I-PACE aux Pays-Bas ayant conclu un contrat chez Eneco bénéficient dès à présent d’une remise s’ils utilisent le logiciel de Jedlix pour profiter intelligemment du réseau. Et lorsque les nouveaux tarifs de réseau entreront en vigueur en Flandre en 2022, il sera également beaucoup plus intéressant financièrement de recharger sa voiture au bon moment et ainsi de contribuer à verdir le réseau électrique en Belgique.

Jaguar