Faites votre rentrée en mode sport

Découvrez la gamme de Decathlon

Présenté par DECATHLON
  HOME FITNESS - EXTÉRIEUR  - RENTRÉE SPORTIVE

Quel sport collectif est fait pour vous ?

Vous souhaitez pratiquer un sport collectif ? Le choix est vaste, même si vous avez, au fond de vous, une préférence pour les sports de ballon. Un expert de chez Decathlon vous aiguille et vous donne quelques conseils pour faire un choix malin.

Sports collectifs, pour tous les âges

Jo Van Dessel a longtemps été directeur ‘Teamsport’ chez Decathlon. « Les sports collectifs comprennent principalement les jeux de ballon : le football, le basket, le volley, le handball, le hockey, le base-ball, le rugby, etc. L'offre de Decathlon reflète le marché : c’est le football qui fait le plus d’adeptes. Saviez-vous que notre pays comptait un million de footballeurs contre seulement 150.000 basketteurs ? Il n’y a pas d’âge pour commencer un sport d'équipe, dit Jo. « Un enfant de quatre ans se familiarisera avec un sport collectif par le jeu, mais on peut aussi s’inscrire à un sport, par exemple le foot en salle, à l’âge adulte. Si vous voulez jouer à un niveau compétitif, il faut commencer assez tôt. » Plus tôt vous maîtrisez la technique d'un sport, plus grandes seront vos chances d’exceller.

Esprit de compétition

Faut-il avoir la compétition dans le sang pour apprécier un sport collectif ? « Auparavant, quand on s’inscrivait dans un club, c’était pour gagner, dit Jo Van Dessel. Aujourd’hui, les fédérations sportives essaient de tempérer cette championnite aiguë et de mettre l’accent sur le plaisir de jouer, surtout chez les jeunes. » Selon Jo, c'est essentiel, car ce n'est qu'à ce moment-là que le talent émerge. « Je suis moi-même entraîneur dans un club de foot, et chez nous, le temps de jeu est réparti équitablement. On y veille et cela nous tient à cœur. Un joueur assis sur le banc ne peut pas progresser. »

À la découverte de vos talents

Trouver le sport qui vous convient : si c’est une évidence pour certains, pour d'autres, ce n’est pas si simple. Jo : « Si votre enfant de deux ou trois ans joue constamment au ballon, vous pouvez être sûr qu'il pratiquera un sport de balle plus tard. Votre enfant se tenait debout sur son petit vélo (ou sa draisienne) avant même de marcher ? Alors il aura une affinité naturelle pour le cyclisme. » Mais ce n'est pas toujours aussi évident ni systématique. « Parfois, il s’agit simplement de tester un sport qui vous tente. L’essentiel, c’est d'y prendre du plaisir. »

Sur les traces de papa ou maman

Selon Jo Van Dessel, il ne faut pas sous-estimer l’influence de l’entourage. « Un enfant remarque quand sa maman ou son papa part tous les deux jours avec un sac de sport bien rempli, tout comme il vous écoute si vous parlez avec ferveur de rugby à table. Si vous commencez à l’emmener au club ou voir des matches, la probabilité qu’il veuille essayer ce sport un jour sera d’autant plus grande. » Pousser votre enfant dans une certaine direction n'est pas une bonne idée : laissez votre progéniture découvrir par elle-même ce qui lui plaît. « Car il n'y a qu’une chose qui compte. Bouger ! Seul ou en équipe, cela n'a pas d'importance, tant qu’on fait de l’exercice. »




Quels sont les bienfaits d'un sport collectif ?

Jo Van Dessel est catégorique : un sport collectif est un bon choix pour diverses raisons.

  • On évolue en groupe et l'esprit d'équipe est précieux. On a l’occasion de progresser et de découvrir ses points forts. Meneur ou suiveur, on peut s’épanouir chacun à sa guise.
  • Faire du sport en groupe réduit aussi le risque d’abandon. On ne veut pas laisser tomber l'équipe et on se motive plus facilement à être présent. Mais il ne faut pas non plus se mettre la pression. Ce n’est pas grave si on est absent de temps en temps ou si on joue moins bien parfois.
  • Les émotions que suscite le sport se vivent en groupe : on gagne et on perd ensemble. Partager ses émotions avec les autres est une excellente école de vie.

ACCESSOIRES UTILES

 

ASSORTIMENT SPORTS D'EXTÉRIEUR