Présenté par Nikon   -   Home

En cuisine avec la photographe culinaire Anna Chwistek

"Chaque grain de sel est réfléchi"

La photographe Anna Chwistek (44 ans) mange, boit et respire Food et ses photos sont à croquer. Elle photographie toujours ses créations culinaires à la lumière du jour et à main levée. En vue de faciliter sa vie de photographe culinaire, elle teste le nouveau Nikon Z6 hyper léger, avec l’objectif Nikkor Z 50mm f/1.8 S.

Certains photographes parcourent le monde à la recherche du cliché idéal. Anna va moins loin : elle réunit le monde sur une assiette dans sa cuisine. La photographe culinaire est la preuve vivante qu’il ne faut pas de diplôme pour faire de ses passions son métier. « J’ai d’abord appris à cuisiner en autodidacte, puis à faire des photos. Je me souviens qu’à mes débuts, j’ai trimé des heures et des heures pour créer l’image que j’avais en tête. »

filler image

Des photos à croquer

Depuis, elle a acquis des années d’expérience, mais la réalisation d’un cliché appétissant reste un travail de longue haleine : « Pour moi, la photographie culinaire ne se limite pas à prendre une photo, elle commence par le choix des ingrédients, des couleurs et des textures. Ensuite, je me mets à penser : quel plat puis-je préparer ? Comment puis-je mettre les ingrédients en valeur ? Sur quel arrière-plan ? C’est maintenant devenu un automatisme : si je réfléchis à un mets, je pense aussi à la façon de le photographier joliment. Avant tout, je veux cuisiner un plat avec des ingrédients savoureux. Ce n’est qu’à cet instant que je sens un besoin irrésistible de créer une belle image.» Les photos qui résultent de ce processus sont à croquer. Un peu de glaçage brillant dégouline d’un cake, une cassolette de calamars et coquillages fume, des beignets aux pommes ont un éclat brun doré : en regardant ses photos, les préparations d’Anna titillent les narines et les papilles.

Les secrets professionnels d’Anna

Aux dires d’Anna, le bon éclairage est très important pour obtenir cet effet. Elle travaille uniquement à la lumière naturelle. « J’ai de la chance : il y a dans ma cuisine une grande fenêtre exposée au nord-est, qui assure une belle lumière diffuse. Mais aussi en utilisant toutes sortes de matériaux, je peux transformer cette fenêtre en une gigantesque softbox. Les beignets par exemple, je les ai photographiés en fin d’après-midi, pendant une averse. » Anna associe la lumière naturelle à un décor rustique. « Je présente mes plats sur une table en bois usée ou une plaque en métal endommagée, que j’ai trouvée au bord de la route. Cela donne plus d’atmosphère, de même que la combinaison de la lumière et de l’ombre joue beaucoup pour créer une ambiance. La nourriture doit dégager chaleur et convivialité, à mon sens. »

Par ailleurs, Anna fait attention à la profondeur de champ. « Sur la photo du cake, je voulais que la texture de la pâtisserie, le glaçage et les petites fleurs soient très nets. Tout le reste s’estompe dans le flou et l’ombre. Le cake est dans son propre univers. » Contrairement à d’autres photographes de natures mortes, Anna n’utilise pas de pied. Elle préfère photographier à main levée. « Je fais des dizaines de photos de chaque plat et peux rapidement tester différentes compositions. »

filler image

filler image

Son avis sur le Nikon Z6

Anna a eu le coup de foudre pour le Z6. « Je n’ai pas dû changer ma façon de travailler et le résultat est nettement meilleur. » Elle a en outre constaté d’autres avantages :
  • «Je suis très enthousiaste au sujet des couleurs : le Z6 les rend comme je les vois. Et même sans les retoucher, les photos sont superbes. Tout ce qu’il me reste à faire après, c’est éclairer certains ingrédients et parfois enlever un peu de bleu de la lumière. ”
  • «Le Z6 et l’objectif Z 50mm f/1.8 S ont une très grande ouverture. Ajoutez-y la stabilisation VR (VR signifie ‘vibration reduction’, ndlr) dans le boîtier et vous pouvez faire des photos parfaites même un jour sombre. ”
  • «Au début, je mettais mon ancien 50mm f/1.8, un des objectifs les meilleurs et les plus précis de Nikon, sur le Z6 avec un adaptateur FTZ, mais le nouveau Z 50mm f/1.8 S me semble encore meilleur. Il capte vraiment beaucoup de lumière, les nuances des couleurs sont supérieures et on peut expérimenter tant et plus avec la profondeur de champ. Je réfléchis à chaque grain de sel et je veux donc que l’image soit aussi nette et précise que dans ma tête. "
  • «La stabilisation de la gamme Z ne se situe pas dans les objectifs, mais dans l’appareil photo. Pour mes paysages, la VR (la réduction des vibrations, N.D.L.R.) n’est pas importante, car j’utilise un trépied. Pour les autres photos, oui. Dans des conditions de faible luminosité, je peux tout de même prendre des photos nettes avec une vitesse d’obturation plus longue."
  • "Autre aspect pratique : le Z6 me permet de faire des vidéos professionnelles. À terme, je voudrais mettre en ligne mes recettes filmées et je suis en train de tester cela. "

filler image

Reflex ou hybride ?

Anna est très enthousiaste au sujet du Z6, mais a-t-elle l’intention de franchir le cap ? « Surprise : c’est déjà fait. En fait, la nouvelle monture Z m'a presque immédiatement intriguée, mais après avoir utilisé le Nikkor Z 50mm f/1.8 S, il était facile de passer à autre chose. Je constate que je ne sors même plus mon Nikon D700. Avant, j’utilisais mon Smartphone pour faire des stories pour Instagram, maintenant j’emporte systématiquement le Z6 quand je pars en balade. Il est plus léger qu’un appareil reflex classique et tient bien dans la main. Je ne pourrais plus m’en passer. »

Anna mise au point


• Ses racines sont polonaises et elle habite en Belgique depuis l’âge de 13 ans.
• Elle travaille comme consultante en nutrition, cuisinière, blogueuse, exploitante de Food truck et photographe Food.
• Son objectif ultime : « donner libre cours à ma créativité et inspirer les gens. Tant que j’y prends du plaisir, je continue. Après, on verra. »

filler image


ANNA - Instagram

Ces photographes nous ont également laissé regarder à travers leur objectif

10 atouts...


Tous les photographes dont il est question dans cet article ont créé leurs photos avec les nouveaux appareils hybrides (sans miroir) de la gamme Z de Nikon. Vous trouverez ci-après une liste des 10 atouts les plus importants de cette nouvelle gamme innovante.

Vous désirez en savoir plus ?


Vous retrouverez toutes les informations techniques à propos des appareils, des objectifs ainsi que l’ensemble des fonctionnalités des modèles Z6 et Z7 sur le site internet de Nikon.